vendredi 17 mars 2017

L'ombre et la lumière. Rencontre.






Pour la première fois cette chanson se dévoile en public. 
Empreinte de pudeur et pourtant si intime, elle s'adresse à cet éphémère qui se cache en chacun de nous, dans toute la solitude de ses errances nocturnes, dans toute la profondeur de ses étreintes secrètes.




Quand l'éphémère solitaire, dans la nuit se perd, 
La lumière de la lune, étale une ombre brune, 
Il cherche ses repères, il se cogne aux fenêtres, 
En pure perte et seul, il y croit, se relève, 
Jamais il n'a eu peur de se brûler les ailes.

Dans cette nouvelle peau, il ne sait pas s'il pleut, 
S'il fait mauvais ou beau, désorienté il ère, 
Cherchant toujours en lui, la force d'avancer, 
Allant à la rencontre, sans trop se questionner, 
D'une âme généreuse à l'accueil irréel.


Luminosité attractive, une chandelle s'active. 
Papillon la recherche il veut se réchauffer, 
Un peu de complicité pour le réconforter, 
La chaleur de la flamme avive en lui l'espoir, 
D'un lendemain plus doux, d'un avenir moins flou. 


Comment croire une fois, à une chance pareille, 
Chaque coucher de soleil remet en cause sa quête, 
Une fois de plus elle démarre, il sera vite trop tard, 
Dans le ciel la lune monte, et le soleil s'estompe, 
Laisse l'ombre reprendre place, dans ce désert de glace. 


Vivement qu'une saison plus propice aux amours, 
Vienne sourire un jour à ce vieux papillon. 
Que l'éphémère savoure, le plus merveilleux don, 
Ce sentiment profond, alors qu'au petit jour, sur une aile de velours, il sentira un souffle, qui caresse son front. 
Petit Papillon. 


Idrissa-Flo Touré. 22/02/2014