mercredi 17 septembre 2014

Dioramas, du land art au paysagisme miniature.



Parmi mes exercices favoris : 

La récolte de toutes sortes de matériaux, préférant largement les éléments naturels ou de récupération lorsque c'est judicieux, voire écolo tant qu'on y est... 
L'idée finalement est de n'avoir recours qu'à un peu d'enduit/colle pour assembler le tout puis de retoucher les matières et les couleurs pour harmoniser l'ensemble.

Minéral, végétal, organique, tout y passe, jusqu'au squelette d'un pauvre rat des champs séché depuis des lustres entre deux poutres vermoulues d'une vieille grange Normande.
Pour quoi faire ? Au départ je sais rarement pourquoi, mais je sens que la forme, la texture, l'histoire de l'objet sera source d'inspiration, généralement doté de sa patine naturelle, le trésor découvert au hasard de mes promenades est rapidement scruté sous toutes ses faces puis rejoint la boîte à tri de sa catégorie.
Tôt ou tard, l'insolite trouvaille prendra place dans un de mes assemblages par association, juxtaposition, superposition... fusion ? Faut voir !

Sous-Marine 1.